Populage

En cette période de confinement, les sorties botaniques étant annulées, j’ai souhaité vous faire partager mes observations sur les fleurs du jardin : celles que vous avez plantées et celles qui poussent naturellement, en nous offrant des petits coins de nature à notre porte!
Une richesse pour les insectes, les oiseaux et autres animaux, en un mot : pour la biodiversité !    Agnès.

2 avril 2020

Voici la petite soeur du Caltha : la Ficaire fausse-renoncule (Ficaria verna – Ficaria ranunculoides).

Ses feuilles en forme de cœur ou de rein, comme celles du Caltha, sont plus petites et tapissent les endroits humides du jardin au printemps, puis jaunissent et disparaissent, comme si on leur avait mis du désherbant!! Mais ses racines en forme de tubercules se cachent sous terre le reste de l’année.

On lui donne beaucoup de petits noms :

    • « Eclairette », à cause de ses fleurs, dont les pétales sont d’un jaune éclatant.
    • « Grenouillette », en référence à sa famille : les renonculacées (ranunculus vient du latin « rana » signifiant « grenouille »), car elle est attirée par les endroits humides.
    • « Herbe aux hémorroïdes », en raison de ses racines tubéreuses typiques qui évoquent ces veines renflées. Beaucoup moins poétique…

C’est une plante qui pratique la « nyctinastie » : ses fleurs s’ouvrent le matin et se referment le soir.

Avant de disparaître, la plante développe, à l’aisselle de ses feuilles, des bulbilles qui se détachent et vont contribuer à sa multiplication végétative, tout comme les tubercules, pour former des « clones ». (Une reproduction simple et rapide).

Les graines, issues de la reproduction sexuée, seront disséminées par les fourmis. Elles portent une excroissance charnue, dont les fourmis se délectent. Leur repas terminé, elles abandonneront les graines sur leur chemin…qui, peut-être atterriront dans votre jardin !!!

1  avril 2020

Si vous avez un petit bassin, une mare ou un sol détrempé dans votre jardin, il est possible qu’un jour, des graines égarées ou transportées par les oiseaux vous apportent le Populage des marais ou Souci d’eau (Caltha palustris). Là où il y a de l’eau, il s’installe (bord de étangs, des rivières…) et refleurit chaque année : c’est une plante vivace qui se propage par des rhizomes, (tiges souterraines).
Avec ses feuilles d’un vert brillant, finement dentelées, en forme de coeur (ou de rein, selon son inspiration…) et ses fleurs jaune d’or, c’est la fleur la plus précoce du jardin aquatique.
Son nom vient du grec « Calathos » qui signifie « corbeille » en raison de la forme de ses fleurs qui possèdent de 5 à 9 sépales pétaloïdes (tépales), d’un jaune éclatant.

Comment savoir si on a affaire à des sépales ou des pétales? Vous me direz « c’est l’affaire des botanistes » et vous avez raison….Mais c’est bien de le savoir, car on a le temps d’observer!
Une fleur possède 2 couronnes : les sépales à l’extérieur qui forment le calice (rôle de protection pour le bouton floral) et les pétales à l’intérieur qui forment la corolle (rôle d’attraction pour les butineurs). Quand la fleur n’a qu’une couronne, on considère que c’est un calice constitué de sépales. On dit que les sépales sont pétaloïdes. On les appelle alors : tépales.

Le Caltha fait partie de la famille des renonculacées et comme toutes les renonculacées, ses feuilles et ses fleurs sont toxiques….

27 mars 2020

La jonquille!  Jonquille ou Narcisse?

Le narcisse jaune ou narcisse trompette (Narcissus pseudonarcissus) est appelé « jonquille » dans l’Est de la France où il pousse naturellement et abondamment dans les prairies vosgiennes et dans certaines de nos forêts. A Gérardmer, le fête de la jonquille est le plus grand corso fleuri de l’Est.
La véritable jonquille pour les botanistes (Narcissus jonquilla) pousse dans le sud de l’Europe. « Jonquilla » vient de l’espagnol et signifie « petit jonc », car ses feuilles ressemblent à celles du jonc.
Dans nos jardins , la « jonquille trompette » (Narcissus x) provient de croisements. Ce sont des hybrides ou cultivars ou variétés du genre Narcissus.

Plante à bulbe de la famille des Amaryllidacées (comme l’Amaryllis) composée d’une trompette centrale : couronne cylindrique crénelée (paracorolle), entourée d’une corolle de 6 tépales ( = 3 pétales + 3 sépales pétaloïdes).

Vous l’avez compris : toutes nos jonquilles sont des narcisses! Si vous êtes allés jusqu’au bout (c’est un peu long….), sentez-les : après coup, vous vous rendrez compte que leur odeur à effet narcotique est entêtante!!
La jonquille est aussi la fleur emblématique de la fête des grands-mères…

26 mars 2020

Les fleurs de la pêche de vigne de la famille des Rosacées.
Pourquoi, l’appelle-t-on pêche de vigne?
Elle mûrit en même temps que le raisin et elle a beaucoup été plantée dans les vignes pour repérer plus vite les attaques de l’oïdium (un champignon pas très sympathique..). Très sensible à ce champignon, on pouvait prévoir la prochaine attaque de la vigne et la traiter!
Leçon de botanique, mais vraie leçon en ces temps qui courent. Alors restez bien chez vous!😷

25 mars 2020

Connaissez-vous cette plante qui pousse dans les jardins et revient tous les ans avec ses grosses feuilles et ses grappes de fleurs roses, mais dont on a oublié son nom ?

C’est le Bergenia ou Bergénie ou encore plante des savetiers, car la plante riche en tanins pouvait servir au tannage du cuir.

Mais quelle est donc cette plante à l’origine de cette création ?